To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 18 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Derelictus le Lun 14 Sep 2015 - 20:01

Krokodil a écrit:
 Dommage pour Matt Dillon, je l'aime bien, c'est triste de le voir dans ce genre de nullités.

Tu n'as pas du encore voir Singles.

Derelictus
Satellite

Nombre de messages : 1129
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Hypo Grief le Mar 15 Sep 2015 - 7:19

Krokodil a écrit:Hannibal 3 : magique, giallo, noirissime et complètement psyché.
Qui risque malheureusement de s’arrêter là...

Hypo Grief
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 4521
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par MoiZ le Mar 15 Sep 2015 - 11:59

Je vais p'tet pousser jsuqu'à la 3 de Hannibal du coup.

Sinon, j'ai fait un "petit" tour à l'Etrange Festival.

Brand New-U - Simon Pummell | Irlande | Science-fiction
Une bonne heure lente molle et chiante. Une fin un peu plus dynamique qui ne parvient pas à faire surnager ce film à l'idée de base pourtant intéressante (la survie du plus fort dans un monde "futuriste"). A trop se la jouer arty-bobo (et encore), on se perd. Tout le monde ne peut pas pondre un Antiviral...
 
Dark Star: H.R.Giger's World - Belinda Sallin | Suisse | Documentaire
Inutile pour toute personne connaissant le bonhomme. Pire, le doc
serait sorti il y a 15-20 ans que ça ne m'aurait pas choqué. Assez délicat un doc de 2014 qui ne montre pas que l'artiste a travaillé durant tout ce temps...


NH10 - Navdeep Singh | Inde | Action
"Rape" & Revenge à l'indienne  qui ne fait pas l'impasse, au contraire, sur les problèmes machisants de la société indienne. Un final bonnard et enfant pris en otage. Cool

Turbo kid - François Simard, Anouk Whissell, Yoann-Karl Whisselle | Canada, Nouvelle Zélande | Action
Très 80's, du nawak (tout le monde à vélo!), du gore, du gag. On passe un bon moment. L'équivalent NZ d'un film Sushi Typhoon (sans atteindre la folie over 9000 de es derniers) mais tout de même quelques petites merveilles à l'intérieur.

Chernozem - Judd Brucke | Angleterre | Expérimental
Présenté comme le pendant à Tetsuo et Begotten. Forcément, on est des lieues en dessous de ces deux monstres. DEs problèmes de lisibilité, un début sur les chapeaux de roues, une fin pas si mal mais un ventre mou mou mou. Et du remplissage façon clip... Mais pas inintéressant

Upstream colors  - Shane Carruth | USA | Science Fiction
Génial. Beau, bizarre par moments, une bande son au top. Un rythme posé qui permet de se délecter de ce qui se passe. Pas de grandes tirades qui t'explique le pourquoi du comment. De la sensation, de l'émotion. Et un mystère qui persiste. J'aime!

Yakuza Apocalypse: The Great War of the Underworld - Takashi Miike | Japon | Comédie horrifique
Du bon, du moins bon. Du nawak. Un bon moment de détente avec quelques moments pas piqués des hannetons (notamment Grenouille...). clairement pas le meilleur Miike mais un retour à des choses plus barrées. Et puis mélanger des yakuzas et des vampires, c'ets tout de même une bonne idée

Ruined heart: Another lovestory between a criminal & a whore - Khavn | Allemagne, Philippines | Polar
Tuerie absolue!
L'acteur principale de Ichi The Killer, le directeur de la photo de Wong KAr Wai, pas de dialogues, une bande son de malade, des cadrages à tomber par terre, des plans shootés en pleine rue avec des vrais gens, des plans en son direct qui déboîtent. Un film magnifique visuellement et auditivement. Sans conteste LE film du festival

Men & chicken - Anders Thomas Jensen | Danemark | Comédie (réal des Bouchers Verts. Avec Mads Mikkelsen)
Une famille de dégénérés profonds. Une ambiance glauque et un MAds Mikkelsen en forme. De la bonne rigolade!

Cat & mouse - Maartje Seyferth, Victor Nieuwenhuijs | Pays Bas | Drame
Beaucoup moins fou que ce que à quoi j'ai été habitué de leur part. Ca reste sympa, un peu tordu mais un peu chiant.

Ludo - Q, Nikon | Inde | Fantastique
Un première partie où 4 jeunes cherchent un endroit où baiser et se font jeter de tous les hôtels et invite à jouer aux boules par les flics. Un bon coté social indien.
Et une seconde partie, la partie "horreur", magistralement foiré. Une voix off qui n'en finit pas, un montant épileptique qu ne veut rien dire, de la musique qui arrive n'importe quand, des persos qui arrive à la quasi-fin et qui ne servent à rien.
Une horreur à manquer. Il faut dire que le concept du jeu (qui reseemble aux petits chevaux) hanté n'est pas très porteur et qu'en plus 1h de film ait sauté au montage...

Mirage - Szabolcs Hajdu | Hongrie, Slovaquie | Action
Western moderne avec un footballeur véreux qui débarque dans une campgne où l'esclavage a été remis au goût du jour. Le film n'en fait pas des caisses et fonctionne à plein. Pas de pitié, pas de sentiments superflus, des persos "attachants" (le vieux qui parlent français).
Un bon coup de coeur.

Gangnam blues - Yoo Ha | Corée du Sud | Thriller
Années 70's. Séoul va s'étendre et intégrer le Gangnam. Manoeuvres politiciennes sous fond de mafia.
Top

Chasuke's journey - Hiroyuki Tanaka (Sabu) | Japon | Comédie
Une eptite comédie gentillounette qui apsse bien mais avec un ventre mou. Ca part sur les chapeaux de roues avec une bonne idée de départ (le gars qui va sur Terre pour empêcher une nana de mourrir et qui se retrouve à faire des miracles) mais ça patine un peu sur la le milieu et la fin.
Agréable tout de même. 

Aaaaaaaah! - Steve Oram | Grande Bretagne | Comédie
Raaaahh grrrr ouhouo gnnnananannnna hummmmrrrrrrr
Pas de paroles, que des onomatopées, un fort côté John Waters (Pink Flamingo...). Excellent

Un château en enfer - Sydney Pollack | USA | Guerre
Film de guerre psychédélique selon Mr Weathley. Génial et sans happy end ou presque.

Tag - Sono Sion | Japon | Action
Il divise beaucoup celui-ci. J'ai beaucoup aimé. Du gore, de l'humour, du tordu, une fin un peu poussive mais ça fait toujorus plaisir de voir un Sono Sion.

Extraordinary tales - Raùl Garcia | États-Unis, Espagne, Belgique, Luxembourg | Animation
So-po-ri-fique et inintéressant sauf le segment narré par Lugosi (bivère!) toujours aussi classieux.

The corpse of Anna Fritz  - Hèctor Hernández Vicens | Espagne | Thriller
une idée de base à la "Aftermath" rencontre "J'aimerais pas crever un dimanche" qui se transforme en rape & revenge qui fonctionne vraiment bien jusqu'au moment où il perde son côté réaliste pour pouvoir se terminer

Ghost theatre - Hideo Nakata | Japon | Horreur (réal. de Ring)
Non, non et non.
Indigne du réalisateur de Ring et Dark Water.
Et un film en première mondiale qui ne récolte que très très peu d'applaudissements...
 

Love & Peace - Sono Sion | Japon | Drame
Génial. La folie de "Why Don't You Play In Hell" (la folie seulement, hein) dans un conte de Noël. Et un clin d'oeil à WDYPIH. 2h de bonheur! (Je suis pas objectif, j'adore Sion)

La chambre interdite - Guy Maddin, Evan Johnson | Canada | Expérimental
Expérience étrange masi visuellement implacablement réussie. De l'Expérimental pas relou qui fait briller les rétines. Avec des histoires gigognes à n'en plus finir.

Another - Jason Bognacki |  États-Unis | Fantastique
Soit on rentre dedans, soit on rentre pas dedans... Beaucoup sont restés à la porte.
J'étais en plein dedans, de l'iamge léchée, une bonne bande sonore... Un cauchemar éveillé d'une heure et quelques. Coup de coeur

Baskin - Can Evrenol | Turquie | Horreur
Gâchis. Une première partie qui s'attarde sur les personnages qui ne sert au final à rien et une seconde partie bourrée de bonnes idées, de bons matériaux inexploités.
Vraiment dommage compte tenu de ce que ça urait pu donner s'il s'était attardé sur la seconde partie qui ne débouche sur rien.
Déçu.

Jodorowsky's Dune - Frank Pavich | USA | Documentaire
Ben ouais, c'est très bien! Qui en doutait?

L'inhumaine - Marcel L'Herbier | France
Sympa et surprenant comtpe tenu de l'époque (1923 si je ne m'abuse)

Baahubali: The Beginning - S.S. Rajamouli | Inde | Fantastique, Épopée
Epique et machiste ("Je suis un homme, tu es une femme", non mais vraiment?). Pas trop de chansons, du gros muscle et de la bataille. Vaut le coup d'oeil. Sauf pour la statue de Kali avec un soutif (non mais les mecs oh! ananas.)
avatar
MoiZ
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 1858
Localisation : Paris
Humeur : Stoned as often as possible
Date d'inscription : 07/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Krokodil le Mar 15 Sep 2015 - 12:37

MoiZ a écrit:Je vais p'tet pousser jsuqu'à la 3 de Hannibal du coup.

Il faudrait, oui. Probablement ma saison préférée.

(Sinon joli ton pti tour.)

@Derelictus : pas vu, non.
@BBB : je vois pas trop comment ils pourraient poursuivre sans sortir un twist improbable.
avatar
Krokodil
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 2886
Localisation : Coconut Grove
Humeur : Sculpturale
Date d'inscription : 02/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Hypo Grief le Mer 16 Sep 2015 - 8:18

MoiZ a écrit:Men & chicken - Anders Thomas Jensen | Danemark | Comédie (réal des Bouchers Verts. Avec Mads Mikkelsen)
Une famille de dégénérés profonds. Une ambiance glauque et un MAds Mikkelsen en forme. De la bonne rigolade!
Depuis le temps que j'attends un nouveau film de ce réalisateur! Enfin!!!
Outre les Bouchers Verts il faut absolument voir Adam's Apples et Flickering Lights!

En tout cas très inintéressante cette liste. Je prends note de pas mal de chose. Quelques films peut-être à capter au FEFFS.
avatar
Hypo Grief
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 4521
Localisation : Strasbourg
Humeur : Noire
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Hypo Grief le Mer 16 Sep 2015 - 8:22

Krokodil a écrit:
@BBB : je vois pas trop comment ils pourraient poursuivre sans sortir un twist improbable.
Sauf qu'apparemment c'est bien par manque d’audience que la décision a été prise...
avatar
Hypo Grief
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 4521
Localisation : Strasbourg
Humeur : Noire
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Krokodil le Mer 16 Sep 2015 - 8:32

Tout à fait. Audience en chute libre (m'étonne pas vu comme c'est glauque et morbide) et aussi le fait que la Warner (je crois) détient les droits exclusifs sur des perso clés comme Clarice Starling...

La prog du FEFFS est vraiment pas mal, je trouve.
avatar
Krokodil
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 2886
Localisation : Coconut Grove
Humeur : Sculpturale
Date d'inscription : 02/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par MoiZ le Mer 16 Sep 2015 - 12:32

BBB a écrit:
MoiZ a écrit:Men & chicken - Anders Thomas Jensen | Danemark | Comédie (réal des Bouchers Verts. Avec Mads Mikkelsen)
Une famille de dégénérés profonds. Une ambiance glauque et un MAds Mikkelsen en forme. De la bonne rigolade!
Depuis le temps que j'attends un nouveau film de ce réalisateur! Enfin!!!
Outre les Bouchers Verts il faut absolument voir Adam's Apples et Flickering Lights!

En tout cas très inintéressante cette liste. Je prends note de pas mal de chose. Quelques films peut-être à capter au FEFFS.

Merci, ça me fait plaisir que tu dises ça :D

J'ai vu que les bouchers verts pour le moment, faut que je choppe les autres!
avatar
MoiZ
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 1858
Localisation : Paris
Humeur : Stoned as often as possible
Date d'inscription : 07/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Hypo Grief le Jeu 17 Sep 2015 - 7:20

"..intéressante.." bien sûr. Et "..choses.." en passant. Ça m’apprendra à ne pas me relire.
avatar
Hypo Grief
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 4521
Localisation : Strasbourg
Humeur : Noire
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Krokodil le Lun 28 Sep 2015 - 6:46

Quelques séances au festival du film fantastique de Stras : 

THE INVITATION : 
"Les retrouvailles qui partent en vacherin génital". Long à se mettre en place, globablement relou, un twist relativement prévisible. Pas convaincu.

THE SURVIVALIST : 
Une sorte de huis-clos intimiste et contemplatif (et accessoirement une belle daube) qui m'a rappelé pas mal de post-apo complètement fauchés des années 80. Il ne s'y passe strictement rien. Les acteurs n'ont aucune présence. Le scénario (lequel?) n'a aucune consistance. Le décor c'est la forêt d'à côté de chez toi. Bref zéro pointé.

THE HALLOW :

LE coup de coeur du fest. Un authentique et dramatique film de monstre à la croisée de The Thing / The Last Of Us / C.H.U.D., ambiance pesante et surnaturelle, comédiens excellents, montage super ficelé : un magnifique film de genre. 

THEY LOOK LIKE PEOPLE : 

Film de paranoïa / schizophrénie / invasion démoniaque... LA déception du fest. Des longueurs, des gros soucis de raccords au montage, des choix scénaristiques discutables, des persos sans profondeur. On y croit pas. 

STUNG : 
Génial. Film de guêpes mutantes géantes Amoché, organique, gore et décomplexé, sans ne jamais faire dans la comédie horrifique. Un bel hommage aux premiers Jackson (Brain Dead surtout) et aux classiques du film d'insecte tueur ! 

THE HOWL : 
Pas forcément aussi bon que je l'espérais, mais ça reste le meilleur film de loups-garous depuis Dog Soldiers.
avatar
Krokodil
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 2886
Localisation : Coconut Grove
Humeur : Sculpturale
Date d'inscription : 02/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Krokodil le Lun 28 Sep 2015 - 6:50

"vacherin génital ?" poule de luxe la censure sur Slow End c'est magnifique.
avatar
Krokodil
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 2886
Localisation : Coconut Grove
Humeur : Sculpturale
Date d'inscription : 02/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Ikea le Sam 7 Nov 2015 - 22:05



Le prix du danger de Yves Boisset, avec Gérard Lanvin, Bruno Cremer, Michel Piccoli, Jean-Claude Dreyfus mince et Marie-France Pisier :

Bonne claque. The Running Man filmé par Verhoeven et Clouzot qui ont lu La société du spectacle de Debord, dans une France qui n'est plus qu'une banlieue terne, Lanvin qui a la rage et Michel Piccoli en présentateur ultra à l'aise avec le fait d'être un jean alési absolu. De la grosse satire qui tâche, de la dystopie d'extrême gauche, de la misanthropie à moustache.
avatar
Ikea
Satellite

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 25/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Zugragrargarargafrgamundi le Dim 8 Nov 2015 - 19:59

A noter que Boisset a gagné son procès contre la prod de Running Man

http://www.arte.tv/guide/fr/056800-000-A/les-sorcieres-de-zugarramurdi?autoplay=1

Zugragrargarargafrgamundi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Ikea le Dim 8 Nov 2015 - 23:03

Oui, j'avais lu ça ! En même temps, le bouquin de King est inspiré de celui qui a donné le film de Boisset... Gros micmac cette histoire.

Sinon, enfin vu Série Noire avec Patrick Dewaere et Bernard Blier. Très très bien !
avatar
Ikea
Satellite

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 25/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Rocky Turquoise le Lun 25 Jan 2016 - 7:12

C'est à la mode, je viens de me refarcir la très barbarismement nommée prélogie.
C'est fun, le côté Shrek + Starcraft m'avait pas sauté aux yeux à l'époque.
En tout cas c'est encore plus horrible que dans mon souvenir.

Sinon en ce moment je déballe The Last Man on Earth.
Ça tombe un peu dans les travers de la sitcom de base après un début plutôt ambitieux et original, mais ça se laisse bien regarder quand même.
Shameless (US) aussi, toujours aussi plaisant.
Pour les séries dramatiques et longues je dis plus, sinon après les gens ils vous spoilent tout.

----------
« Pourquoi tu joues cette merde ? C'est monotonement qu'il faut jouer »
avatar
Rocky Turquoise
Gros bidule

Nombre de messages : 4535
Date d'inscription : 05/12/2007

http://satanowesusmoney.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Krokodil le Lun 25 Jan 2016 - 7:32

Rocky Turquoise a écrit:Shameless (US) aussi, toujours aussi plaisant.
Emmy Rossum
avatar
Krokodil
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 2886
Localisation : Coconut Grove
Humeur : Sculpturale
Date d'inscription : 02/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Krokodil le Lun 13 Juin 2016 - 12:29



Cohérent et complètement à l'image de l'univers qu'il représente : superficiel et masturbatoire.
avatar
Krokodil
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 2886
Localisation : Coconut Grove
Humeur : Sculpturale
Date d'inscription : 02/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Krokodil le Mar 19 Juil 2016 - 6:44



The Strangers, par le réal de The Chaser et The Murderer.
Monstrueux. J'en ai pas dormi de la nuit.
avatar
Krokodil
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 2886
Localisation : Coconut Grove
Humeur : Sculpturale
Date d'inscription : 02/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Darkadonna le Ven 22 Juil 2016 - 20:18



La claque en salle ... en plus j'ai eu droit à une affichette et un badge.

Darkadonna
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Ikea le Dim 24 Juil 2016 - 21:24

Deux films que je voulais voir, sans trouver le temps pour le moment... Vivement, vous me donnez envie.
avatar
Ikea
Satellite

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 25/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Krokodil le Mar 23 Aoû 2016 - 6:27



Dernier train pour Busan... Meilleur film d'infecté depuis 28 jours plus tard. Sont trop forts ces coréens.
avatar
Krokodil
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 2886
Localisation : Coconut Grove
Humeur : Sculpturale
Date d'inscription : 02/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Cam le Lun 7 Nov 2016 - 8:28

Ha oui, en effet Dernier Train pour Busan était super, les Coréens frappent toujours fort, du coup je vous conseille "Mademoiselle" de Park Chan Wook, le maître de la vengeance.




Ainsi que "Les mystères de Jérôme Bosch", mais c'est un docu', pas un film. 

avatar
Cam

Nombre de messages : 2
Localisation : Narshe
Date d'inscription : 07/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par MoiZ le Dim 5 Fév 2017 - 14:08

TETSUO III The Bullet Man
Le remake du remake du remake
Bon, pour ceux qui ont encore des doutes, c'est une bouse.
Un happy end (what?), pas hargneux (fuck what?) et pas industriel pour un sou (what the fuckin' hell?)...

Du coup, mon désarroi m'a posé la question: "Mais le premier est aussi plat?"
TETSUO The Iron Man
Ben non, c'es toujours un film industriel à la rage surpuissante et à l'inventivité sans bornes. Le seul film cyberpunk...

INTERSTELLAR
Après tout le monde.
Soyons honnête, si ce film est un grand film, alors 2001 l'odyssée de l'espace est d'une taille cosmiquement incommensurable (ce qu'il est, même sans exagérer).
C'est sympa mais ça pompe sévère sur l'ancêtre sauf pour la partie philosophico-mystique qui ne devait pas être à la portée de Nolan et qui a préféré donné dans le mélo et l'exploration des  relations humaines. Soit... mais c'était un peu chiant tout de même
avatar
MoiZ
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 1858
Localisation : Paris
Humeur : Stoned as often as possible
Date d'inscription : 07/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par gulo gulo le Ven 17 Fév 2017 - 22:18

Moisi, tu vas adorer Premier Contact.











Non, je déconne.
Vazy pas, je voudrais pas avoir ta mort sur la conscience.

----------
Achète
avatar
gulo gulo
Jeff Goldblum

Nombre de messages : 12750
Localisation : Un monde sans Lemmy
Humeur : Chaque jour un puzzle.
Date d'inscription : 06/12/2007

http://satanowesusmoney.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Krokodil le Sam 18 Fév 2017 - 23:06


Visuellement prodigieux. Frustré par 2-3 détails.
avatar
Krokodil
Doomster intergalactique

Nombre de messages : 2886
Localisation : Coconut Grove
Humeur : Sculpturale
Date d'inscription : 02/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: To avoid fainting, keep repeating: it's only a movie.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum